Six degrés de la Guimbarde

En écoutant une émission radio italienne qui s’appelle « Six degrés » (qui n’est pas une température, nous n’avons pas envie d’avoir froid!, mais un rappel à la théorie des six degrés de séparation) j’ai eu l’envie de faire ma propre liste de Six degrés avec la guimbarde, la première, sûrement pas la dernière.

La voici:

Commençons par un classique que tout le monde connaît :

Ennio Morricone – Per un pugno di dollari (1964)

1°) Morricone naît comme trompettiste (passion qu’il a peut-être pris par son père) et il découvre le Bebop en travaillant pour Vincenzo Micocci (producteur discographique italien) et en collaborant avec Chet Baker. Ce dernier découvre le Bebop en 1946 à Berlin en écoutant Charlie Parker et Dizzy Gillespie.
Gillespie en 1977 connaît Arturo Sandoval, ils deviennent bons amis et en 1982 ils créent cette perle extraite de l’album « To a Finland Station »

Dizzy Gillespie & Arturo Sandoval – First Chance (1982)

2°) La même année, de la Finlande à la France, nous rencontrons (je ne pouvais pas ne pas le citer!) John Wright et sa femme Catherine Perrier, deux ethnomusicologues de renommée mondiale qui enregistrent lors d’un concert à RadioFrance. Un autre lien qui lie John à la Finlande c’est l’étude du Jouhikko, une lire jouée avec un archet et utilisée depuis le XIV siècle. Le morceau que j’ai choisi c’est mon préféré issu de la tradition Irlandaise.

John Wright – The folk is all over (1982)

(link CD: http://www.mediafire.com/?er9w08ew6eppxtd)

3°) Toujours grâce à son intérêt pour la recherche musicale John Wright, qui était aussi violoniste, écrit un article sur la façon d’assembler un violon avant 1800 sur la revue « Musique ancienne ».
La composition du prochain morceau remonte au 1770 par Johann Georg Albrechtsberger compositeur autrichien (qui a été entre autre un des maîtres de Beethoven) qui crée ce concertino pour guimbardes. Dans cet enregistrement c’est Fritz Mayr, virtuose autrichien, qui joue de la guimbarde .

Albrechtsberger – Konzerte für Maultrommel (1770)

4°) Toujours en Autriche mais en faisant un bond de 240 ans, le style change et décoiffe avec les Maul&TrommeSeuche, groupe avec Jorg Honer et Christph Shulz.

Maulundtrommelseuche – Wiedashaun (2010)

5°) De l’Autriche nous passons à l’Asie en restant dans le thème des guimbardes multiples. Ici nous allons écouter une représentante de la population Yi o Nuosu qui possèdent ce type original de multi-guimbarde appelée KouXian (口弦). L’artiste s’appelle Ma Guo Guo.

Maguoguo – Kouxian (2008)

6°) Encore en Asie mais nous nous déplaçons en Inde du Sud où nous trouvons Raman Ramakrishnan invité d’un très beau projet mené par la famille Chemirani. Ce projet s’intitule « Le Rythme de la Parole » où l’on explore une conversation musicale entre les différentes traditions de l’Inde du Sud, de l’Iran e du Mali.

Le rythme de la Parole – Kunto Ko: Le renoncement

(link du CD: http://www.accords-croises.com/fr/catalogue/le-rythme-de-la-parole-ii)

——
Voici une liste pour faire un petit tour du monde de la guimbarde.
Pour conclure et chauffer un peu ce voyage, je me permets d’ajouter un petit degré final avec un morceau de notre (Liliana et Mathias) création:
Amunì Duo – La Vicina (album Viddani)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.